RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR A "ARTICLES"

 

Dès l’éditorial du Numéro 69 de PIF Gadget, numéro mythique qui marqua le début des aventures de dr justice, on apprenait que notre héros était judoka de grade « RO-KU-DAN » soit 6ème Dan …
OK ! Pas d’ambigüité, donc quant à l’art martial pratiqué par le Doc et qui lui donnait cette faculté époustouflante de se débarrasser de n’importe quel adversaire. En effet, le JUDO ou Voie de la Souplesse pratiqué à un niveau élevé permet sans aucun doute de riposter avantageusement à une attaque même menée par un adversaire plus costaud que soi. On a bien dit « riposter » car, c’est bien connu, les arts martiaux sont faits pour se défendre en tout premier lieu.
Dans les faits et au fil des parutions on s’aperçoit que Dr justice utilise des techniques pas forcement en rapport avec le seul JUDO… et l’on se pose naturellement la question de savoir ce que pratique réellement Benjamin Justice : JUDO, JU-JITSU, KARATE, KOBUDO, KUNG-FU,… ?!? C’est ce que nous allons essayer de déterminer ici.

L'éditorial du PIF N°/69 où l'on apprends que Dr Justice est un haut gradé du JUDO

En guise de préambule et pour faire simple, on peut diviser les arts martiaux orientaux en deux grandes familles.
La première utilise principalement des techniques de projections, fauchages, luxations, étranglements, immobilisations. Il s’agit du JUDO et de l’AÏKIDO pour les plus connus.
La deuxième regroupe les arts de combat dits « Pieds-Poings », leurs adeptes portent essentiellement des coups grâce aux mains, pieds, coudes, genoux. Mais on retrouve également des techniques simples de fauchages, luxations, etc. … . Ce groupe comprend le KARATE, KUNG-FU, VIET-VO-DAO,… entr’autres.

Les techniques de projections typiques du JUDO et de l’AÏKIDO

Coups frappés et blocages employés par le KARATE et le VIET-VO-DAO

 

Revenons à Dr Justice… La première technique martiale est découverte dans la planche 4 de ce PIF Gadget N°/69. Le héros n’utilise pas une projection si caractéristique du JUDO, mais un ATEMI…. C’est quoi, çà ?????

Dr Justice utilise un atemi pour vaincre son adversaire

 

Un atémi est le terme générique pour désigner en japonais une frappe ou un coup porté sans arme. Tiens donc, l’atémi est donc plus proche des arts « Pieds-Poings » que du JUDO,…?...
A ce stade on est en droit de penser que Benjamin Justice est plutôt un pratiquant de JU-JITSU. Pourtant la vignette suivante nous donne clairement des informations importantes (au passage le héros est rétrogradé du 6ème au 5ème dan…).

Dr Justice remercie Jigoro Kano

Petite erreur sur le fait que 5ème dan est le grade le plus élevé

Il faut savoir que JU-JITSU et JUDO sont très intimement liés.
Le JU-JITSU est un ensemble de techniques comme le précise le terme JITSU élaboré aux cours des siècles par les samouraïs. Ceci devait leur permettre de se débarrasser et éventuellement tuer un adversaire si leur arme venait à faire défaut. On peut supposer que déjà cette discipline leur permettait de forger corps et esprit. Il existait d’innombrables écoles, ou RYU, de JU-JITSU. Chacune revendiquant bien entendu la meilleure efficacité et s’entourant de secret quant à leurs techniques.

Techniques ancestrales de sabre et bâtons employées par de modernes samouraïs

Je ne referais pas ici la biographie de JIGORO KANO, je préciserais simplement qu’il était au départ un pratiquant du JU-JITSU et que son génie fût de regrouper et de codifier les techniques de cet art pour en faire le JUDO. JIGORO KANO, homme moderne, intelligent, ouvert à l’extérieur a su comprendre que le vieux temps des samouraïs était révolu. Il a compris, en tant que professeur éclairé, que le JUDO pouvait devenir un instrument d’éducation et de vie plutôt que de mort. C’est ainsi que le mot DO (la VOIE) a fait place au terme JITSU.

Le père du JUDO, JIGORO KANO

Donc, Dr Justice peut légitimement employer des atemi. On peut supposer que le JUDO avant de devenir le sport de compétition qu’il est devenu aujourd’hui avait du garder quelques unes de ces frappes héritées du parent JU-JITSU.
D’ailleurs, toujours dans la même aventure, notre héros continue de donner des coups, avec cependant quelques parades fluides rendant hommage ainsi au pur JUDO.

Parade puis de nouveau un atemi

Et c’est donc un peu après que l’on découvre ce qui fera une des caractéristiques fondamentales de Benjamin Justice, le KIAÏ !!!!!!!!!! Je ne m’étendrai pas en vain en de multitudes explications sur ce cri, véritable dégagement d’énergie profonde, venant non pas de la gorge mais plus précisément du ventre, du HARA. Il faut juste préciser que cette énergie est lancée au juste moment de l’attaque ou de l’impact. Plus qu’au JUDO, c’est sans aucun doute au KENDO que l’on peut être subjugué par cette technique accompagnant les coups portés par ces armes maintenant en lattes de bambou, mais remplaçant les anciens KATANA des samouraïs. On retrouve le KIAÏ dans divers arts martiaux, surtout le KENDO donc, et le KARATE mais aussi le KUNG-FU, avec ces cris si originaux lancés par Bruce Lee, et le VIET-VO-DAO. A noter que le KODOKAN est l’école de JUDO fondée à l’origine par JIGORO KANO lui-même.

Où l’on découvre la puissance du KIAÏ

Dans cette vignette on nous parle des points vitaux et de la vieille médecine chinoise. Ainsi donc, le JUDO ferait découvrir à ses initiés les secrets d’une efficacité à coup sûr. Petite incartade en passant hors du Japon, preuve que l’école dont faisait partie le Doc explorait plusieurs disciplines.

Dr Justice est bien pratiquant de JUDO,… garde classique.

Et enfin, lors de l’ultime combat de cette première aventure, on découvre enfin Dr Justice dans une magnifique suite de 3 vignettes faisant preuve de toute sa science du JUDO avec une magistrale projection digne des plus grands maîtres. Il est donc bien un expert en cet art martial.

On voit bien que le scénariste a mélangé un peu les différentes techniques, sans doute pour un effet visuel plus efficace . On découvrira par la suite Dr Justice exécutant de magnifiques projections et autres clés de bras. Alors, me direz-vous, pourquoi ne pas avoir annoncé d’emblée la couleur et avoué que Dr Justice pratiquait le JU-JITSU ou un art original mélange de plusieurs influences appris dans une école particulière?

Peut-être par une mauvaise connaissance des arts martiaux d'extrême orient ou tout simplement parce qu’à cette époque (1970), le JUDO était l’art martial le plus répandu et donc le plus accessible par la jeunesse. Le gosse pouvait ainsi rêver et espérer atteindre le niveau du héros. Car Dr Justice n’est pas un super héros aux pouvoirs hors d’atteinte. Et puis, s’apparenter au héros c’est également s’approprier ses valeurs morales,… TROP FORT LE SCENARISTE !!!!!

Suite de l’article prochainement où l’on verra que Dr Justice élargit son horizon martial avec d’autres sciences, dans de futures aventures…

A SUIVRE