RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR A "ARTICLES"

 

Ainsi donc, c’est parti pour de superbes combats admirablement bien dessinnés par le talentueux Marcello sur des détails techniques savamment concoctés par Jean Ollivier. La relation avec le JUDO est maintenant totale et les noms des prises et autres projections fleurissent désormais dans les textes.

Des combats toujours plus impressionnants

C’est alors qu’au cours du PIF Gadget N°/150 apparaît pour la toute première fois l’art martial qui pourrait être considéré comme le grand rival du JUDO,… le KARATE.
Jean Ollivier nous assène 2 magistraux coups de pied : Ushiro-Geri et Mawashi-Geri. Jusqu’ici, les techniques de « coups » étaient dénommés simplement ATEMI ou bien « coup de pied … ».

Le KARATE arrive… en force !

Comme je l’ai précisé dans la premiere partie de cet article, le KARATE est un art martial typiquement et presqu’excusivement « pied-poing ». Bien-sûr Jean Ollivier ne stipule pas dans le scénario l’arrivée de cet art et la transition se fait naturellement, par l’adjonction des noms des techniques. Plus loin, dans la même aventure, Dr Justice retrouve les ATEMI alors que le scénariste aurait pu là aussi spécifier le terme exact…

Dr Justice emploie toujours des ATEMI

On peut signaler pour l’anecdote que c’est dans l’aventure suivante (PIF 153) que l’O.I.S. remplance l’O.M.S. … pour quelle raison ? Mystère !

L'O.M.S. devient l'O.I.S.


Ce même numéro voit également la premiere technique de coude, Empi-Uchi, propre au KARATE, malheureusement suivie encore d’un…. ATEMI.

Belle technique de coude : Empi-Uchi

Pour notre plus grand plaisir, les projections du JUDO sont toujours là…

Du pur JUDO

Toujours dans ce numéro 155, on trouve pour la première fois une allusion implicite au KARATE.

KARATE…

Cette vignette appelle quelques précisions sommaires sur l’histoire du KARATE. Tout dâbord, cet art martial n’est pas originaire du Japon comme on pourrait le penser, mais de l’archipel des Ryu-Kyu ou Okinawa. Ces îles étaient inféodées à la fois à l’empereur de Chine et à celui du Japon. Les habitants pratiquaient un art de combat fortement influencé par le KUNG-FU chinois. D’ailleurs, plusieurs maîtres de KARATE ont longuement séjourné en Chine. Mais il ne faut pas non plus négliger l’influence du Japon par la transmission que purent faire nombre de guerriers de cet empire.

OKINAWA, le berceau du KARATE

Si le KARATE est aussi célèbre et pratiqué aujourd’hui, c’est parce que celui qui est unanimement considéré comme le père du « KARATE Moderne », GICHIN FUNAKOSHI l’a exporté d’Okinawa en partant pour le Japon où il devait effectuer la première démonstration de cet art en mai 1922.

GICHIN FUNAKOSHI s'entrainant au MAKIWARA

Moderne, donc… cependant les techniques et les enchainements qui le composent sont vieux de plusieurs siècles. Ce qui est moderne dans le KARATE, c’est la manière dont il est aujourd’hui diffusé (notamment dans sa partie compétition qui lui a fait perdre toute substance...) mais l’art martial original est sans doute beaucoup plus vieux que le JUDO.

Les 2 scans précédents sont tirés de l’excellent ouvrage de Roland HABERSETZER « COMBAT A MAIN NUE » dont je conseille vivement la lecture à tous ceux qui veulent en apprendre beaucoup plus sur l’histoire des arts martiaux d’extrême orient.

Une mine de renseignements

Revenons à Dr Justice… désormais les techniques de KARATE sont abondamment citées et l’atemi devient enfin SHUTO dans ce PIF N°/158.

SHUTO typique du KARATE

Cependant que dans le PIF N°/164 Marcello continue à nous régaler de superbes enchainements de JUDO avec en prime un dessin style « estampe japonaise », ces sortes de « flash-back » qui sont apparus depuis quelques temps déjà. Ainsi, c’est toujours le JUDO qui nous fait profiter de l’exceptionnel talent du dessinateur.

Le maitre HIAMURI est omniprésent

Justement dans ce même numéro (164) peut-on assister à une confrontation de Dr Justice avec un karatéka genre brute épaisse, très épaisse. Comment notre héros va-t’il se comporter ? Utilisera-t’il les projections du JUDO ou bien les enchainements du KARATE pour neutraliser son adversaire ? Le début du combat n’est pas en faveur du doc…

Comment va réagir Dr Justice?

L’auteur souligne à l’occasion que le KARATE n’est pas cet art de brute tel que pratiqué par l’américain. Et la contre-attaque ne se fait pas attendre, sous la forme d’une splendide planchette japonaise. La conclusion du combat est plutôt surprenante car le Doc terrasse son adversaire par un magistral…. KIAIIIIII . Cette fois-ci, c’est bien par le seul JUDO que Dr Justice combat et supplante donc le KARATE.

La conclusion du combat

Les combats au JUDO sont magnifiques tandis que le KARATE prend une place de plus en plus importante. Pour le moment c’est bien le JUDO qui reste l’art martial principal mais on peut penser que la dualité va aller croissant,…. nous n’en sommes qu’à la vingt-deuxième histoire.

A SUIVRE