RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR A "ARTICLES"

Le film tiré de la Bande Dessinée "Dr Justice" sort donc en 1975. Plusieurs BD avaient déjà été adaptées au cinéma ou à la télévision, "Tintin et Milou", "Tanguy et Laverdure" ou "Astérix et Obélix" en déssins animés.

Ce passage au grand écran est une espèce de consécration, un aboutissement exceptionnel et démontrant la popularité du héros. Malheureusement; il en va des adaptations de BD comme celles des romans,... l'exercice est périlleux et souvent le résultat est décevant. Nous allons voir ce qu'il en fût pour notre médecin volant.

L'affiche du film en 1975 (voir la description)

C'est le réalisateur Cristian-Jacque qui prend les choses en main. Celui-ci est connu pour ses films d'aventures qui ont connu un bon succès auparavant, "les Pétroleuses" en 1971, mais surtout "Fanfan la Tulipe" en 1952 avec bien-sûr Gérard Philippe. Cristian-Jacque a débuté sa carriere de réalisateur dans les années 30 et a connu son premier succès filmographique avec "françois 1er" (1937) mettant en scène Fernandel. Il est donc un honnête réalisateur de films d'action bon enfant à la française, rien à voir avec Bruce Willis ou Steven Seagal aujourd'hui.

Fanfan la Tulipe en 1952

On retrouve dans la distribution l'acteur autrichien Gert Froebe qui fît une apparition dans "Le Jour le plus Long" au côté d'une myriade de vedettes internationales. Mais il est surtout connu pour son rôle de Goldfinger dans le film du même nom, volet des aventures de James Bond incarné par Sean Connery. Dans "Dr Justice" il joue le rôle du méchant en chef...

Nathalie Delon est présente également. Celle-ci est surtout, et peut-être malheureusement, célèbre pour être l'épouse (ou ex-épouse à l'époque...) d'Alain Delon.

Celui qui incarne l'autre méchant, homme de main de Gert Froebe, est Roger Paschy qui aurait été champion du monde de Karaté. Je n'ai pas trouvé trace de ce titre sur le net, mais il a apparemment été champion d'Europe, du moins en full-contact. Il fût l'un des pionniers du Muay-Thaï en France. Il a eu une petite carriere d'acteur en tournant notamment dans "gwendoline" et "Les Keufs".

Venons en au comédien principal qui incarne le héros. Il est américain, ce qui pour l'époque constitue à coup sûr (dans l'esprit du réalisateur et du public...) un gage de compétence cinématographique en matière de film d'action!

Dr Justice en chair et en os incarné par John Phillip law

John Philip Law ou JPL pour les intimes est plus ou moins célèbre pour avoir joué dans "Barbarella" aux côtés de Jane fonda. Les articled parus dans le Trimestriel N°/12 mettent d'ailleurs en avant ses amitiés hollywoodiennes, en particulier sa relation avec James Coburn, élève de Bruce Lee.

Ses rapports avec les arts martiaux semblent s'arréter là. On nous apprend que JPL aurait pris des cours intensifs et qu'il serait devenu en peu de temps une ceinture noire émérite. On le voit en karatégi tantôt avec une ceinture blanche de débutant, tantôt avec la ceinture noire.

Que ce soit dans PIF Gadget ou dans les Trimestriels, la mise en chantier puis la sortie du film font l'objet d'une promotion exceptionnelle.

Ci-dessus, dans le PIF N°/355, numéro spécial Dr Justice. Et en-dessous la suite de l'article...

Et çà continue encore...

L'acteur aurait frôlé la mort lors d'un accident au cours du tournage. Drame, Suspense, Action,...!!!!!!!!!!!

BON! Voilà plus loin mon ressenti à propos de ce film et qui n'engage bien-sûr que moi.

J'avais 14 ans lors de la sortie et j'étais déjà fan du personnage. Inutile de décrire ma déception à l'issue de la projection.

A aucun moment on ne retrouve la philosophie du personnage ainsi que sa sagesse, son humilité et son sens de l'abnégation. Aucune mention du maître Hiamuri, rien sur l'esprit des arts martiaux ni sur le but humanitaire de Dr Justice (ou si peu...).

John Phillip Law est plat dans son jeu, faible dans ses prestations martiales, à l'image d'ailleurs des scènes de combat. Le méchant, en l'occurence Roger Paschy, est mille fois plus technique que lui qui est censé être 7ème ou 8ème dan. Ses postures se résument à quelques Zenkutsu de base agrémentés de classiques oï-Tsuki. Quelques scènes risibles viennent renforcer ce constat, lorsque par exemple, face au même Roger Paschy il est sauvé par Nathalie Delon qui fracasse une chaise sur le crâne de son adversaire. Dans mes souvenirs, le héros du film est toujours sorti d'affaire soit par une personne tiers, soit par le fruit du hasard. Alors que dans la BD, Benjamin Justice donne l'impression d'être quasiment invincible grâce à sa science du Judo et du Karaté acquis par des années de pratique auprès de maître Hiamuri.

Finalement, mis à part le titre "Dr Justice", la reprise du logo au bas de l'affiche et le fait que les auteurs Jean Ollivier et Rafaël Marcello soient mentionnés au bas de celle-ci, ce film n'a rien, mais alors vraiment rien à voir avec la BD parue dans PIF Gadget.

Cependant, à l'époque de sa sortie, une récompense lui fût décernée par les pratiquants de Karaté qui virent là "le meilleur film français sur le karaté". Comme en témoigne cette page retrouvée par notre ami Jimmy... Comme quoi, certains (et pas des moindres...) ont apprécié!

 

 

On a pu croire pendant un temps qu'une nouvelle production allait être lancée aux USA cette fois-ci. En effet, un site internet, en anglais,consacré au personnage a vu le jour. Renseignements pris, GALFO films comptait créer un film ou une série mais apparemment l'idée est retombée. Des objets marketing étaient en vente...

Le comédien anthony Delon a émis la possibilité de reprendre le personnage... Pourquoi pas ? Est-il expert en art martial?

Pour ma part, j'aurai bien imaginé, pour reprendre ce rôle, Jeffrey Meek, l'acteur qui a incarné "raven" dans la série du même nom. Celui-ci a le charisme pour une telle interprétation et surtout ses prestations martiales dans cette série ont été plus que convaincantes.

Sinon, un français aurait largement pu être, à mon sens, un bon interprète sinon le meilleur,... il s'agit du regretté Michaël Milon, plusieurs fois champion du monde de Karaté catégorie Kata. Son interprétation dans le téléfilm "Koan" était vraiment très prometteuse, ses scènes de combat magistrales. Pour moi, il aurait été "LE" Dr Justice idéal. Il est malheureusement disparu tragiquement en 2002...

En conclusion, si le film "Dr Justice" fait bien référence à la BD, il n'a rien à voir avec le héros et les aventures que nous connaissons. Il reste une honnête production de série "B". Quant à l'avenir douteux d'un retour sur le petit ou le grand écran, il devra passer par le choix d'un interprète charismatique aux qualités martiales irréprochables...